Le chant de l’océan

le-chant-de-l-ocean-1112206.jpg.png

Auteur : Érika Boyer / Éditions KDP / Parution le 21 octobre 2018

Thèmes : Romance contemporaine / Dépression

Résumé : 

La relation de Stecy et Lucas souffre de leur passé respectif et si leurs sentiments les poussent irrémédiablement l’un vers l’autre, leurs vieux démons continuent de ronger le lien fragile qui les unit.

Sur le papier, leur couple n’a aucun avenir, mais en réalité, leur amour est une évidence et ils sont prêts à tout pour être ensemble.

Face à cet océan qu’ils chérissent tant, celui-là même qui rythme leur vie, ils feront tout leur possible pour être heureux ensemble. Mais cela sera-t-il suffisant ? Pourront-ils vaincre leurs ennemis en sachant que ces derniers se cachent à l’intérieur d’eux-mêmes ?

« J’ai peur d’entendre ses cris, peur d’en perdre la tête et de devoir dire adieu à ce que j’ai de plus précieux. J’ai aussi peur de ne pas être en mesure de panser ses blessures, d’être moi-même en de trop nombreux morceaux pour parvenir à recoller les siens. »

Mon avis :

Avant de lire « Le chant de l’océan » j’avais lu « Le langage des fleurs » et j’étais passée à côté, complètement même. Mais je suis obstinée, donc j’ai quand même lu ce spin-off. Et je m’en félicite.

« Le chant de l’océan » parle de dépression, d’estime de soi, et ce, avec énormément de justesse. On souffre avec Stacy et on est désemparé avec Lucas. Les sentiments de nos protagonistes nous affectent tant la plume d’Erika Boyer a su les retranscrire.

Il est délicat de parler de dépression dans un roman. Il faut en faire suffisamment sans en faire trop. Mais l’auteur a réussi à aborder ce thème avec beaucoup de finesse. Ce roman est une claque sentimentale mais sans jugement. Il est d’ailleurs dit dans ce roman et avec beaucoup de justesse que le dépressif n’est pas fautif, ce n’est pas une question d’efforts. J’ai été énormément touché par ces deux âmes écorchées qui cherchent leur place.

« Ce n’est pas seulement de l’amour, c’est un mélange de passion et d’euphorie. Je suis réellement tombée amoureuse ; je n’ai pas seulement trébuché, non, je ne me suis étalée de tout mon long. »

Ambiance du livre :

Stecy est fragile mais combative. Même si elle baisse parfois les bras par culpabilité. Elle s’en veut de faire deux pas en avant pour en faire un en arrière. Et cela la rend très humaine. Il y en a marre de ses héroïnes qui réussissent à s’en sortir sans trébucher. La réalité c’est qu’on ne s’en sort pas en claquant des doigts et ça l’auteur l’a très bien démontré. Stecy m’a beaucoup émue. Elle ne fuit pas le bonheur mais elle est consciente que pour s’en sortir elle doit le faire pour elle-même et par elle-même.

Lucas est, sans aucune surprise, papa (en effet, c’était déjà suggéré dans « Le langage des fleurs »). Je lui reprocherais juste son côté peu combatif ou pessimiste concernant la garde de sa fille, Hina.

J’avais peur que nos deux héros ne tournent trop autour du pot et finalement non. Mais c’est là tout l’intérêt de ce roman : comment sauver son couple de la dépression ?

« On s’est tournés autour trop longtemps, on s’est fuis pour des raisons idiotes, mais aujourd’hui je n’imagine pas passer un jour sans toi. »

Pour conclure : 

J’ai déjà lu des livres parlant ou abordant la dépression mais aucun ne m’a touché comme celui-ci. Une très jolie romance durant laquelle on souhaite à Lucas et Stecy de trouver enfin la paix.

« Je suis toute cassée. »

Note : /5

Publicités

3 commentaires sur « Le chant de l’océan »

  1. Je suis contente que vous ayez quand même lu ‘Le chant de l’océan’ même si ‘Le langage des fleurs’ n’avait pas réussi à vous accrocher et je suis encore plus contente en voyant que vous l’avez apprécié ! Merci beaucoup pour votre retour. Je suis touchée par vos compliments et je suis heureuse de lire votre ressenti concernant ma façon d’aborder la dépression. C’était important pour moi de « bien faire » car c’est un sujet très important…

    Merci encore ! Et si vous avez la possibilité de partager votre avis sur Amazon, je vous en serai très reconnaissante.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s